Live Mapping … sur les Dieux et Déesses Grecques

Une fois n’est pas coutume, voici une carte manuscrite.

Avec un peu de pratique, le Live Mapping (Cartographie en temps réel) permet de prendre des notes sous forme de carte heuristique.

Si l’exercice est difficile, les avantages sont nombreux. L’assimilation est beaucoup plus rapide qu’avec des notes linéaires, l’information étant structurée d’emblée. Le choix d’un mot clé contraint à la réflexion et cette difficulté facilite l’apprentissage. Plus l’effort est grand, plus l’apprentissage sera efficace. C’est une autre forme de « sport » !

L’ajout de la couleur et des icônes à postériori est rapide et permet un ancrage réel de l’information. Le passage par les fiches, qu’emprunte de nombreux apprenants, n’est plus obligé. Autant de temps gagné !

Afin de commencer en douceur, et en confiance, voici quelques trucs et astuces pour le Live Mapping :

  • commencer au crayon à papier : pour modifier, déplacer l’information et continuer à concasser à postériori (le concassage consiste à choisir le mot clé permettant par la suite de retrouver l’intégralité de l’idée)
  • démarrer avec une carte proposant les branches pré-déterminées « qui, quoi, quand, comment, où… »
  • utiliser un cahier de travaux pratiques. Cela permet de prendre des notes linéaires sur les feuilles lignées tout en s’essayant  au Live Mapping sur les feuilles blanches.
  • s’entraîner avec des cartes très simples (deux branches, qui et où par exemple) en écoutant les infos, en regardant des reportages…
  • cartographier avec un logiciel de Mind Mapping, puisque les branches peuvent être facilement déplacées, les informations modifiées. La gestion de l’espace est automatique.

La carte ci-dessous a été réalisée lors de l’atelier Mythe’Me animée par Vanina Gallo, coach et Facilitatrice Graphique. Vanina vient de publier un très beau livre aux Editions Mango : Penser en images. Le livre présente de nombreux outils visuels. Penser en images permet de penser autrement : « Penser devient synthétique, intuitif et poétique ». Les outils et techniques proposés par Vanina représentent une mine d’or pour des cartes heuristiques plus créatives et intuitives.

Les cartes manuscrites sont certes moins lisibles, mais l’appropriation et le plaisir de cartographier tout autre qu’avec les cartes informatiques.

De plus, elles véhiculent une énergie différente.

Qu’en pensez-vous ?

 

D’autres cartes de l’atelier Mythe’Me sont à retrouver dans la Cartothèque. 

Athena